Darling Adolf (nouvelle), Long After Midnight, 1976

 

Traduction : Adolf chéri

Un dimanche tant bien que mal, Denoël/Présence du futur, 1979. Traducteur : Roland Delouya.

 

 

 

 

 

 

 

Ray Bradbury